Comment se préparer à un avortement

Il est important d’être bien informée et préparée avant de se faire avorter. Assurez-vous d’avoir pris connaissance de toutes les informations et d’avoir tout ce dont vous avez besoin à l’avance, y compris un plan de sécurité. Le fait d’être bien informée contribue grandement à la sécurité de l’avortement médicalisé.

1. Calculatrices de grossesse
2. Considérations avant un avortement
3. Conseils Généraux
4. Créer un plan de sureté
Pregnacy calculator

Calculatrices de grossesse

Combien de temps avez-vous été enceinte? La recherche indique que l’avortement médicamenteux est le plus souvent recommandé pour les grossesses de moins de 13 semaines.

Utilisez le calculateur de grossesse pour déterminer à quel stade vous en êtes depuis vos dernières règles.

Si vos dernières règles ont commencé le ou après:

24 novembre 2023

Vous pouvez toujours considérer la pilule abortive.

Considérations avant de prendre des pilules abortives

Si vous avez un dispositif contraceptif intra-utérin dans l’utérus (par exemple le stérilet ou le stérilet à la progestérone), vous devez le faire retirer. Les DIU doivent être retirés avant de prendre des pilules abortives.

Si vous vivez avec le VIH, assurez-vous simplement que vous prenez des médicaments antirétroviraux et que vous êtes en bonne santé.

Si vous tenez à ce que votre avortement reste aussi confidentiel que possible, placez les pilules abortives sous la langue plutôt que par voie vaginale. Dans le cas improbable où vous auriez une complication et devriez consulter un médecin, les comprimés pourraient encore être visibles s’ils sont utilisés dans le vagin. Dans certains pays, vous pouvez être dénoncée si des pilules sont trouvées dans votre vagin.

Si vous êtes anémique (avec un peu de fer dans le sang), identifiez un personnel de santé qui habite à moins de trente minutes de chez vous qui pourra vous aider si c’est nécessaire. Si vous êtes très anémique, consultez un médecin avant de prendre la pilule abortive.

Conseils Généraux

Mangez legerement (par exemple, biscottes, biscuits ou du pain grillé peuvent aider à supporter les nausées).
Buvez beaucoup d’eau pendant le processus.
Quand vous utilisez les comprimés de misoprostol, soyez dans un endroit (Comme votre maison) en privé où vous pouvez vous allongez pour quelques heures après avoir utilisé la pilule.
Avoir quelqu’un avec vous qui peut vous apporter du thé chaud ou quelque chose à manger et vous soigner si vous voulez, peut être utile.
Envisagez de prendre ibuprofène avant d'utiliser le misoprostol pour minimiser les douleurs des crampes.
Une aide médicale d'urgence peut vous aider si vous avez besoin. Avant d'utiliser les pilules abortives, établissez un plan de sécurité au cas où vous auriez besoin d'une aide médicale d'urgence.

Créer un plan de sécurité

Selon le Congrès Américains des gynéco-obstétriciens, le 1er trimestre de la grossesse est le moment le plus sécurisant pour un avortement sur le plan médical. Néanmoins, il faut toujours se préparer à une éventuelle urgence médicale. Lisez-bien les questions ci-dessous afin de vous aider à créer un plan de sureté, au-cas où vous en auriez besoin.

Il convient de pouvoir s’y rendre dans un délai d’une heure, ou moins. (Si vous êtes anémique, il serait mieux de vous y rendre dans les 30 premières minutes).

Ya-t-il quelqu’un présent à vos côtés qui sera avec vous et qui sera capable de conduire ? Prendrez-vous un taxi ? Sera-t-il disponible pour vous attendre pendant 24 heures ? Rappelez-vous qu’il n’est pas raisonnable de conduire seule en se rendant à l’hôpital pour une urgence médicale.

L’avortement médicamenteux ou l’avortement à domicile sont-ils soumis à des restrictions légales dans votre pays? Que pouvez-vous dire à vos médecins pour qu’ils comprennent ce dont vous avez besoin, tout en protégeant votre vie privée? Nous avons quelques suggestions à vous faire si vous avez besoin d’aide pour savoir quoi dire.

Dans certains pays, l’avortement médicalisé ou l’avortement à domicile sont soumis à des restrictions légales. Cela signifie que si vous avez besoin d’une aide médicale d’urgence, vous devrez peut-être faire attention à ce que vous dites. L’avortement médicamenteux présente les mêmes symptômes qu’une fausse couche naturelle (également connue sous le nom d’avortement spontané). Par conséquent, vous pouvez dire des choses telles que

  • Je ne suis pas sûre de ce qui se passe. Je viens de commencer à saigner.
  • Je saigne, mais je n’ai pas l’impression d’avoir mes règles normales.
  • J’ai commencé à saigner soudainement et j’ai peur que quelque chose n’aille pas.

Références :

lapilule.org est affilié à une organisation à but non lucratif 501c(3) officielle basée aux États-Unis.
lapilule.org fournit du contenu à titre exclusivement informatif et n’est pas affilié à une organisation médicale.